• Le Bûcher Un lieu de l'activisme sacré

La rebellion en dansant

Dernière mise à jour : sept. 16

Ou comment on choisit des alliances improbables

Ce matin au bûcher, on a eu une de ces discussions où l'on arrive irrémédiablement au même constat: on crée un projet porté par une vision qui a peu de modèles existants aujourd'hui, qui défie beaucoup des anciens paradigmes internes et externes et qui donc est du pain béni à être pointé pour tout ce qu'il n'est pas. On croit qu'on peut utiliser le feu de la rébellion et la douceur de nos cœurs. On croit qu'on peut mener des combats majeurs en dansant. On croit qu'on peut être actif/active et reposé.e. On croit qu'il est possible de défendre avec passion sans abnégation. On croit qu'on peut avoir le beurre, l'argent du beurre et que ce soit même donné de bon cœur par la crémière.

L'ère des choix prédéfinis doit se terminer. Nous avons grandi en voyant nos aînés s'épuiser au travail, et dans leurs propres combats. On nous a fait croire qu'il était indécent de toucher à la joie quand le monde allait mal, que l'empathie c'était de s'effondrer tous ensemble. Notre souffrance est devenue un indicateur de notre efficacité dans la lutte.


L'Activisme Sacré porte la vision de rétablir la notion de Soin: de la Terre, de ses habitants et des relations entre chacun.e. Nos derniers souvenirs de cela, dans nos sociétés industrialisées, datent de la mythique ère matriarchale, que beaucoup datent à la louche à il y a 5000 ans. On peut aisément comprendre que la mémoire nous fasse défaut quand on voit qu'on est capable de marcher pieds joints sur les droits pour lesquels d'autres se sont tellement battu.e.s il y a seulement 50 ans.


On n'est pas certaines du chemin, il un peu glissant, mais en prenant de grandes inspirations, et en se remontant les manches, on met un pied après l'autre pour voir émerger cette vision.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout